INGLORIOUS BASTERDS


Universal Pictures International France

 C’est du grand Maître Tarantino, on adhère et on adore….

 L’histoire : Dans la France occupée de 1940, Shosanna Dreyfus assiste à l’exécution de sa famille tombée entre les mains du colonel nazi Hans Landa. Shosanna s‘échappe de justesse et s’enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité en devenant exploitante d’une salle de cinéma. Quelque part ailleurs en Europe, le lieutenant Aldo Raine forme un groupe de soldats juifs américains pour mener des actions punitives particulièrement sanglantes contre les nazis. « Les bâtards », nom sous lequel leurs ennemis vont apprendre à les connaître, se joignent à l’actrice allemande et agent secret Bridget von Hammersmark pour tenter d’éliminer les hauts dignitaires du Troisième Reich. Leurs destins vont se jouer à l’entrée du cinéma où Shosanna est décidée à mettre à exécution une vengeance très personnelle…

On retrouve effectivement toutes ses influences, depuis les grosses références au western spaghetti (la séquence d’entrée en matière est tout juste énorme et un énorme clin d’oeœil à Sergio Leone et Denis Ménochet se signale tout particulièrement pour son jeu d’une sobriété et d’une profondeur à saluer), aux films de guerres et aux films gore et découpage en tout genre …. 
Sur fond de « douze salopards » Les situations s’enchainent et font monter la mayonnaise – avec un pur génie – de la tension, de la peur, du suspense, la vengeance, appuyé en cela par le grand talent de dialoguiste
du Maitre : rapport de
s courses, on reste scotchés sur nos sièges. 
Les grosses mentions spéciales :  Brad PITT avec son interprétation complètement décalée et à l’accent bien marqué est génial, Christoph WALTZ (Hans LANDA, officier SS) est extraordinaire dans ce personnage complètement barré mais si génialement psychotique, Eli Roth (sergent Donovitz), Michael FASSBENDER (vu dans HEX la malédiction qui incarne le Lieutenant Archie Hicox), mais le pompon revient aux filles, pour le coup, Diane KRUGGER (magnifique Bridget Von Hammersmark) et surtout à la superbe et talentueuse Mélanie LAURENT (Shosanna DREYFUS).
Enfin, mélanger 3 langues et dansun même film avec la même importance, il fallait le faire, et là c’est parfait. Bref, toutes les émotions y sont, et oui, Quentin, si nous pouvions réinventer l’Histoire, la face du monde en serait changé. Chapeau bas Maestro, il fallait oser et vous l’avez fait et c’est sans conteste votre chef d’œoeuvre.

Allez, moment image :

Christoph Waltz et Denis Menochet. Universal Pictures International France

Denis Menochet. Universal Pictures International France

Christoph Waltz et Denis Menochet. Universal Pictures International France

Christoph Waltz. Universal Pictures International France

Mélanie Laurent. Universal Pictures International France

Soenke Möhring, Brad Pitt et Gedeon Burkhard. Universal Pictures International France

Michael Fassbender. Universal Pictures International France

B.J. Novak, Gedeon Burkhard et Omar Doom. Universal Pictures International France

Martin Wuttke. Universal Pictures International France

Mélanie Laurent. Universal Pictures International France

Julie Dreyfus. Universal Pictures International France

Mélanie Laurent. Universal Pictures International France

Diane Kruger. Universal Pictures International France

Mélanie Laurent. Universal Pictures International France

A voir et en revoir en dvd ou BR …

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s