SKYFALL


2012 (USA-GB) – durée : 2h 23min

Réalisé par : Sam Mendes

Avec : Daniel CraigJudi DenchJavier Bardem plus

Genre :  Action , Espionnage ,  Thriller


Synopsis
: Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel.

Après deux opus rafraichissants dans lesquels Daniel Craig et sa carrure donnaient une autre dimension à l’espion le plus célèbre de sa Majesté, Sam Mendès joue le pari de revenir aux fondamentaux de la licence, comme le montre le générique interprété par Adèle (qui s’inscrit dans la lignée des Goldfinger et autres Goldeneye), le traitement des personnages et des situations, tout en gardant le coup de jeune impulsé par Craig dans son interprétation et en ne gommant pas les « fissures » du personnage.

Même si fondamentalement, l’opus tient plus d’une immersion dans l’histoire personnelle du héros, et par extension de sa hiérarchie, on ne décroche pas, l’occasion pour quelques scènes de marquer les esprits, bourrées de références : la scène  du face à face Bond/Silva (interprété par un inquiétant Javier Bardem) n’est pas sans rappeler Casino Royal, mais plus habillée (et moins sanglante), la séquence avec la vieille et très belle Ashton Martin, et surtout celle des Highlands.

Bref, un excellent moment à passer, même si du coté des filles, on peut déplorer qu’elles « passent » trop rapidement, mais on se réjouit de  l’arrivée d’un excellent nouveau boss et d’un très jeune « Q ».

Vous l’aurez compris, ce dernier OO7 est avant tout un retour à une affaire de garçons, mais si les prochains volets sont à la hauteur, on ne va pas s’en plaindre. A voir, donc, et la beauté des Highlands devrait, entre autres, vous y inciter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s