STAR WARS : LE RÉVEIL DE LA FORCE


Date de sortie 16 décembre 2015 (2h15min)
Réalisé par J.J. Abrams
Avec Daisy Ridley, John Boyega, Adam Driver plus
Genre Aventure , Action , Science fiction
Nationalité Américain

star-wars-7-affiche

Synopsis : Dans une galaxie lointaine, très lointaine, 30 ans après les événements du « Retour du Jedi », la résistance est toujours là, menée par la Générale Leia Organa qui a fort à faire face à un nouvel ordre du mal…. et à la recherche de son frère, Luke Skywalker.

Pourquoi on aime :

JJ ABRAMS aux manettes de ce nouvel opus, l’attente était très grande : après avoir mené avec succès le retour en grâce de Star Trek, on avait hâte de découvrir l’histoire et les nouveaux personnages de cet épisode.

Si on considère la forme, le challenge est plutôt bien relevé et réussi avec le recours à de vrais extérieurs, on s’appuie beaucoup moins sur le tout numérique des effets spéciaux qui caractérisait la prélogie, et on remarquera l’usage d’armes à l’ancienne inspirées de la première trilogie. Il en ressort une unité et une cohérence faisant directement le lien avec la trilogie originelle.

Le réalisateur a misé sur la présence des personnages mythiques de la saga (Leia Organa, Han Solo et Luke Skywalker) : même avec un certain nombre d’années en plus, le capital sympathie du trio ne se dément pas et on est toujours aussi attaché à eux, et là encore, les échanges entre Leia et Han sont dans la continuité.

Mais en fait, pourquoi on est assez mitigé :

Principalement à cause des nouveaux personnages qui sont assez mal définis (flagrant concernant les personnages de Finn et Poe), un scénario qui frise l’incohérence (disparition de Poe ET réapparition surprise), et surtout le personnage de Rey, « too much », bah oui quoi, on a du mal à comprendre que, comme par hasard, elle maîtrise de façon instantanée ce que des maîtres Jedi mettent des années à faire. Enfin, le transfuge droïde de R2D2 (BB8) et les très courtes présences de R2D2 et CPO nous laissent sur notre faim, car à bien y regarder, ils sont le fil conducteur de la saga.

Ensuite, après nous avoir proposé l’un des « méchants » les plus marquants du cinéma avec son formidable « Khan » dans « Star trek : into Darkness », on s’attendait à ce que JJ ABRAMS nous donne un personnage digne de Dark Vador avec celui de Kylo Ren. Or, Force est de constater que même si le personnage est l’un des plus construit de l’opus, il reste bien en deçà des possibilités du réalisateur.

Enfin tout est trop rapide, pas assez fouillé, ce qui empêche l’opus de rivaliser clairement avec ses modèles.

On ne va pas se mentir, si on regarde sans problème, vous l’aurez compris, la principale Force de ce nouvel épisode est son hommage appuyé à la première trilogie, et à la présence de la « vieille garde » (tout le monde, fan ou afficionado, y trouve finalement son compte), mais la Force n’est cette fois pas – ou peu – au rendez-vous, car le rouleau compresseur Disney a clairement entraîné l’opus du coté obscur du merchandising et bridé le travail du jeune réalisateur qu’on a connu bien plus créatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s